top of page

Souriez, vous avez déménagé !

Dernière mise à jour : 28 mars 2023



Le 18 janvier 2022, le Parlement d’Indonésie a validé le projet de déménagement de la capitale du pays, de Jakarta sur l’île de Java, vers Kalimantan, sur l’île de Bornéo.

L’annonce du président de l’Indonésie avait défrayé la chronique en 2019 lors de la présentation de ce plan ambitieux visant à transférer les institutions à plus de 2 000 kilomètres de leur lieu d’origine.


Proportionnellement ce serait comme déplacer l’Élysée, Matignon et les principales instances de la Républiques à Paris vers la première couronne d’Ajaccio en Corse.

Si certaines personnes pourraient se réjouir de ce transfert vers l'Ile de Beauté, il ne serait probablement pas du goût de tous.


Il en va de même en Indonésie, où dès l’esquisse de l’annonce du déménagement, un levé de boucliers a été engagé. Les motifs avancés, toujours d’actualité, sont principalement les coûts de l’opération du fait de la nécessité de créer ex-nihilo une nouvelle île artificielle pour accueillir la nouvelle capitale du nom de Nusantara.


Il est vrai que le coût de la construction du nouvel ensemble est estimé à 32 milliards de dollars. L’État indonésien en financera 19 %. Des investissements privés venus du Japonais et des Émirats Arabes Unis couvriront le reste de la facture.


Un deuxième grief porté au gouvernement porte sur l’architecture prévue pour les futures installations. Le design serait selon les détracteurs piètrement pensé et la frontière du kitsch aurait été pleinement dépassée.


Un troisième argument, peut-être jugé comme plus pertinent que le précédent, porte sur l’impact écologique d’un tel transfert. D’une part la nouvelle région est riche pour sa biodiversité accueillant notamment des espèces animales rares et protégées. Et d’autre part, l’activité logistique pour la construction, l’acheminent du matériel et des personnes vers la nouvelle capitale ne saurait se faire sans bouleverser cet écosystème unique.


Au cours de mes lectures sur ce sujet passionnant, j’ai constaté que ce sont en majorité ces trois impacts qui sont mis en avant : économiques, esthétiques, écologique.

Selon moi, il y a également l’impact social inhérent à ce déménagement. Qu’en est-il en effet du facteur humain ? Ce sont près de 25 000 fonctionnaires chaque année entre 2024 et 2027 qui déménageront de Jakarta pour Nusantara.


À l’échelle de l’individu, déménager n'est pas non plus un acte anodin. Partir c’est quitter temporairement ou définitivement un cadre de vie, social ou professionnel que l’on a bâti pendant plusieurs mois voire plus années. Ce sont ainsi des relations humaines de proximité avec ses proches, ses collègues, ses commerçants favoris qui vont peut-être s’arrêter ou au moins évoluer. Ce sont aussi certains repères matériel, économiques qui vont peut-être changer et être bousculés.


J'ai personnellement déménagé 20 fois dans ma vie. J’ai changé de logement, de villes, parfois dans des pays différents. J’ai été contraint à trois déménagements. Les 17 autres, je les ai choisis de mon propre fait. Certains se sont effectué sans difficulté malgré la distance entre la ville de départ et la ville d’arrivée. D’autres ont été brutaux et coûteux alors que même la planification avait été minutieusement effectuée.


Déménager c’est bien plus que des cartons, un container, un logement décent et des services électricité et Internet fraîchement opérationnels. C’est un nouveau cadre de vie à réinventer. Une nouvelle façon de s’organiser seul, avec un conjoint, avec son et ses enfants. C’est une nouvelle ville, un nouveau quartier, un nouveau bureau en entreprise ou en administration qu’il faut accepter, apprécier pour faciliter son intégration.

Chacun a ainsi son rôle à jouer dans cette transition. De son côté, l’employeur qu’il soit une entreprise, une association, ou une institution publique doit veiller à mettre en place très amont du projet, les actions nécessaires liées à la conduite du changement pour aider à cette transition.


Alors, si vous aussi êtes stagiaires, employés, fonctionnaires ou employeurs, déménager n’est pas une fatalité. Parlez-vous et planifiez ensemble. Une fois le déménagement achevé, je ne doute pas que chacun d’entre vous regarde en arrière en contemplant le chemin parcouru avec un sourire de satisfaction pour cette transition réussie.


Comments


bottom of page